« À couteaux tirés », c’est génialissime

Un très beau casting, avec de sacrés noms. Un manoir magnifique. Un polar à mi-chemin entre drame et comédie. Rian Johnson. Pas besoin d’en dire plus : « À couteaux tirés » était l’un des films, si ce n’est le film de la fin d’année 2019, qui m’intriguait le plus. Et une fois visionné, l’intrigue a laissé place à une très bonne surprise, voire même à un coup de cœur rafraîchissant. Donc tel un indice entre les mains d’un détective, passons ce film à la loupe, mes chers Watson.

Ce qui est assez marrant, c’est que j’ai appris l’existence de ce film un peu par hasard. Je sortais, en fait, de la séance du deuxième volet de « Zombieland » avec un très bon copain et ma petite amie (cc si vous passez par là ❤), et nous sommes tombé sur une pancarte taille humaine de ce film, qui venait d’être installé en face de la salle où nous étions. Forcément curieux comme des gosses, on se décident à aller voir ça de plus près, et on a bien fait.

On y reconnaît rapidement Daniel Craig, mais aussi Chris Evans et de nombreux visages familiers. On remarque ensuite la petite phrase d’accroche : « Parviendrez-vous à trouver le coupable ? » ainsi que l’ambiance de l’affiche et les costumes des personnages. Il ne nous en fallait pas plus, on avait l’œil pétillant : la hype était en nous. Donc comme d’habitude, on ne change pas une équipe qui gagne : j’ai sorti mon fameux petit bolide et je suis allé voir « Knives Out » (son nom d’origine) dès sa sortie, dans mon petit cinéma près de chez moi.

Et une fois sortie de la séance, j’ai arboré le même sourire que j’ai actuellement en tapant ces mots sur mon clavier. Un sourire suivi de la phrase suivante : « ok, ce film est une réussite sur tous les points, c’est une petite pépite et une vraie bonne surprise ». Et franchement, bah j’ai pas grand chose de plus à ajouter tant je pense encore la même chose au sujet de long-métrage, même plusieurs semaines après l’avoir vu.

Dans une époque où les effets spéciaux, l’action et plus globalement les blockbusters à super-héros ont la cote (courage Martin, courage), « À couteaux tirés » se permet le luxe d’être un petit polar sans prétention, où l’action laisse place au drame et à la comédie. Et honnêtement, c’est méga rafraîchissant. Rien que pour ça, je tire mon chapeau à Rian Johnson (« Star Wars – Les Derniers Jedi », « Looper » ou encore plusieurs épisodes de la mythique série « Breaking Bad »), le réalisateur, mais aussi scénariste et producteur de ce film. C’est aussi osé qu’abouti.

Et il semblerait que je ne sois pas le seul à le penser, puisque le film a fait plus d’1 million d’entrées en France, près de 300 millions de dollars de recettes dans le monde entier (au moment où j’écris ces mots) et a été nominé 6 fois pour des récompenses, dont 3 nominations aux Golden Globes de cette année. Et c’est tellement mérité.

De la distribution à la réalisation, en passant par l’écriture, la rythmique, la mise en scène (ce manoir bordel 😍), la bande-originale (signée Nathan Johnson) ou encore la photographie, « À couteaux tirés » excelle, et est un vrai petite plaisir pour les amoureux du cinéma. Mais si je devais retenir 2 choses de « Knives Out », histoire de ne pas pondre un article de 10 000 mots (me connaissant, j’en serais capable en plus), je parlerais certainement du choix et des performances de ses acteurs, mais aussi de la qualité de son scénario.

De la révélation Ana de Armas (Marta Cabrera) que je découvrais – et qui ne fait absolument pas son âge au passage – aux choix Daniel Craig (Benoit Blanc) et Chris Evans (Hugh « Ransom » Drysdale), c’est du tout bon. Et si la première citée est mon coup de cœur de ce film, j’ai adoré les prises de risques que sont Craig, Evans et leurs personnages respectifs. Faire de James Bond, un détective humain, marrant (la scène dans la voiture avec ses écouteurs 😂), voire imparfait, et de Captain America, un jeune héritier insolent et méprisable (c’est clairement un euphémisme), c’était couillu… Et c’est beaucoup trop génial. Et bien entendu, leurs performances sont à la hauteur de ces prises de risques.

Et enfin, niveau script, la qualité ainsi que la méticulosité sont au rendez-vous dans ce film. Que ce soit l’intrigue, les multiples rebondissements plus surprenants les uns que les autres ou encore la résolution finale, ce film est un modèle d’écriture, à mes yeux. Un modèle, parce que chaque élément posé en son sein a une importance, sera réutilisé plus tard. Ainsi, cela a totalement captivé le petit spectateur que je suis, faisant appel à ma mémoire et à ma réflexion à plusieurs reprises. Au point d’en venir à la fameuse phrase suivante dans les dernières minutes de ce long-métrage : « Aaaaah, mais oui, tout est lié ! ». Tiens, en écrivant ces mots, j’ai de nouveau eu le sourire jusqu’aux oreilles.

Enfin bref, « À couteaux tirés » est, purement et simplement, une véritable réussite, mêlant réflexion et humour décalé. Un film à contre-courant des codes actuels, revisitant le genre policier tout en lui apportant des touches de modernité qualitatives et bien senties. Un projet porté d’une main de maître par Rian Johnson, où ses choix d’acteurs, ses prises de risques quant à ces derniers et son écriture font de ce film, une des très belles surprises de l’année 2019. Ainsi, en guise de conclusion, je peux écrire, avec grand plaisir et sans sourciller, la phrase suivante : « Knives Out » est tout bonnement un polar digne d’un de ceux d’Agatha Christie. Et je pensais pas pouvoir écrire ça un jour, donc un grand bravo.

PS : si cet article vous a plu, n’hésitez pas à cliquer sur quelque publicités (histoire de me donner un petit coup de pouce financier), à le partager et à passer sur mon profil uTip (en regardant seulement quelque pubs ou en faisant un petit don, vous faîtes vivre le site et la chaîne YouTube), ce sont les meilleurs moyens de me soutenir ! La bise 😉

Clique ici pour partager l'article sur tes réseaux :

Share on facebook
Share on google
Share on twitter

Pour que tu puisses me donner ton avis :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour t'abonner et être averti de la sortie d'un article :

Nous garderons vos données privées et ne les partagerons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Pour ne louper aucune sortie, abonne toi !