« Retour à Zombieland », un comeback réussi

Alors que plus personne n’y croyait, la bande déjantée de Columbus a enfin fait son retour, 10 ans après « Bienvenue à Zombieland ». L’attente fut très (trèèèèèèèès) longue, mais elle valait le coup, car ce nouvel opus est à la hauteur de son aîné. Oui les copains, « Retour à Zombieland » est un véritable comeback réussi. En avant pour un nouvel article cinéma et une explosion de saveurs, ou plutôt de zombies.

Si « Bienvenue à Zombieland » est une comédie culte au yeux de nombreux cinéphiles, il faut savoir qu’elle ne l’a pas été immédiatement à sa sortie. En effet, il suffit de voir, par exemple, son box-office français (262 456 entrées) pour comprendre qu’en 2009, ce premier opus était, à la base, un bon petit divertissement sans plus. Vous savez, un peu comme un bon délire entre potes qui vous fait pleurer de rire, mais qui laisse place à l’incompréhension pour le reste de la classe. Eh bien voilà comment cette comédie horrifique (zombifique) a été reçu il y a une décennie.

Mais au fil des années, comme on expliquerait le délire en question aux autres personnes de la classe qui se mettraient, elles aussi, à rire, « Bienvenue à Zombieland » a, petit à petit, acquis une vraie réputation et un public, dont je fais partie. N’ayant que 12 ans à sa sortie (je vois mal comment mes parents auraient été d’accord à l’époque pour que je puisse aller le voir), j’ai rattrapé le train en marche. Et comme bien d’autres avant moi, j’ai tout de suite accroché. Donc forcément, vous vous en doutez, la frustration était de mise quand je songeais à une possible suite.

Et puis finalement, 2019 fut le bon cru. Quand une suite fut annoncée, j’avais des cœurs dans les yeux. Et alors que mes attentes étaient assez élevées suite à cette annonce, au moment de rentrer dans la salle de cinéma, je ne souhaitais que 2 choses : rire un bon coup et passer, tout simplement, un bon moment. Et vous savez quoi ? Eh bien ce fut le cas : « Retour à Zombieland » m’a fait rire et j’ai passé un vrai bon moment devant. Déjà rien que pour ça, ce film est une réussite à mes yeux.

Et s’ils ont tous vieilli, Jesse Eisenberg & consorts sont toujours aussi bons et prennent toujours autant de plaisir dans leurs rôles. Et clairement, ça se ressent. Parce que, mine de rien, quel(s) intérêt(s) avaient-ils à tourner une suite 10 ans après et vu le déroulement de leurs carrières ? Honnêtement, à part le kiff et le fait de se retrouver une nouvelle fois ensemble, je ne vois pas. Donc rien que pour ça, j’envoie beaucoup de love à la bande de Columbus.

Mais en même temps, cette suite n’a pas été juste faite pour faire plaisir à ses fans. En effet, rien qu’au niveau des thématiques évoquées, il y a une volonté de faire quelque chose d’intéressant, d’amener de nouveaux propos. Entre la peur de l’engagement (la peur de se donner l’un à l’autre), les velléités d’indépendance lorsque l’on devient un(e) jeune adulte, l’amour et la famille (ça ne fait pas toujours bon ménage) ou même les différences au sein d’un groupe (être différent pour finalement mieux se compléter), « Retour à Zombieland » est un film bien réfléchi, ce qui est vraiment appréciable, surtout quand on se rappelle de son genre de base, à savoir une comédie zombifique. Chapeau.

Et avec Ruben Fleischer qui est toujours derrière la caméra (il était déjà aux commandes du premier volet), on a le droit à un film bien réalisé, à l’image de sa scène d’intro qui vaut le coup d’œil (cc les ralentis) et qui ne manquera pas de vous faire sourire. Et je ne vous parle même pas des scènes d’actions qui sont bien foutues ou encore des scènes post-générique de fin qui sont exceptionnelles (Bill Murray, je t’aime). Enfin bref, du pur kiff.

Et même si son frère aîné est un classique, j’ai quand même trouvé un aspect où cette suite le surpasse : l’humour. Là où « Bienvenue à Zombieland » était poilant à cause de son postulat de départ (une comédie avec des zombies et des personnages loufoques), « Retour à Zombieland » a eu la bonne idée de ne pas juste se reposer dessus. Ainsi, il y a un vrai travail d’écriture au niveau des comiques de répétitions, des blagues (qu’est-ce que j’aime l’humour absurde) et des punchlines. A ce petit jeu là, Tallahassee est juste poilant (le « Elle est encore en vie parce que les zombies se nourrissent de cervelle mais elle, elle n’a rien dans le crâne » m’a fait éclater de rire en plein film, my bad).

Finalement, le seul petit bémol que j’ai relevé au sujet de cette suite concerne la mise en place de certains éléments qui n’ont pas d’intérêt(s) dans ce nouvel opus, comme par exemple toute la scène qui présente les nouvelles « races » de zombies (si vous avez vu le film, vous comprendrez, dans le cas inverse, je ne vous en dit pas plus). Cela signifierait-il qu’il pourrait y avoir une suite ? Eh bien… (suspense)… oui ! En effet, au moment où je vous écris ces mots, un « Zombieland 3 » est dans les petits papiers (de Sony Pictures) et serait en préparation. Et plusieurs rumeurs commencent déjà à pointer le bout de leur nez…

Enfin bref, si vous avez aimé le premier volet et que vous hésitez à voir cette suite, vous pouvez foncer tête baissée dans le cinéma le plus proche de chez vous, car « Retour à Zombieland » réussi la prouesse d’être dans la lignée de son aîné, sans pour autant donner la sensation d’être du remâché. Un vrai bon divertissement, 10 ans après.

PS : si cet article vous a plu, n’hésitez pas à cliquer sur quelque publicités (histoire de me donner un petit coup de pouce financier) et à le partager, ce sont les meilleurs moyens de me soutenir.

PS 2 : n’hésitez pas non plus à faire un petit tour sur mon profil « uTip », en regardant seulement quelque publicités (et en ayant aussi la possibilité de faire des dons si vous le souhaitez), vous faîtes vivre le site ! La bise !

Clique ici pour partager l'article sur tes réseaux :

Share on facebook
Share on google
Share on twitter

Pour que tu puisses me donner ton avis :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour t'abonner et être averti de la sortie d'un article :

Nous garderons vos données privées et ne les partagerons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Pour ne louper aucune sortie, abonne toi !