Le pêle-mêle musical du mois d’août 2019

Salut les copains, si l’actualité et les sorties de rap français se sont fait plus rares au mois dernier, la chronique musicale mensuelle n’a, elle, pas pris de vacances ! S’il y a forcément eu moins de projets à décortiquer, on se retrouve tout de même avec de jolis noms tels que Rilès, Lorenzo et Hamza pour ne citer qu’eux. C’est parti pour de nouvelles analyses !

  • Hamza – « Paradise (Deluxe) » (02 août 2019)

Artiste : Hamza

Prénom/nom : Hamza Al Farassi

Surnom : « Sauce God »

Âge : 25 ans

Projet : réédition d’album (8 nouveaux titres)

Je vais être tout à fait honnête : c’est la déception de cet article. Si cette réédition est, en soi, dans la lignée de « Paradise », elle pointe du doigt un défaut qui se fait de plus en plus entendre chez Hamza : ce dernier est trop dans sa zone de confort. La conséquence ? Une certaine stagnation dans son style : toujours les mêmes thèmes (l’égotrip, les marques, l’argent, son gang et les plaisir charnels), des productions qui défilent et qui se ressemblent, et des placements de voix entendus et réentendus.

Sincèrement, même s’il n’y a que 8 morceaux, j’ai décroché sur la fin de cette réédition. Et quand est arrivée la track « Yin Yang », qui est un concentré de ce que j’ai écris plus haut, j’ai fait la moue. Concernant les featurings, je n’ai pas grand chose à dire sur ces derniers. Si le titre avec 13 Block (« Clic clac ») est décevant tant il y avait mieux à faire (on parle quand même de la présence d’Hamza et des membres de 13 Block sur un titre, merde), le son « Madonna » avec A.CHAL est certainement le meilleur morceau de cette réédition (il joue des coudes avec « Aquafina »).

Pour en revenir à la zone de confort dans laquelle Hamza stagne, j’ai la vive impression que ce dernier a, en fait, trouvé sa recette avec « Zombie Life » (sa 3ème mixtape), et depuis, il s’en « contente ». Alors non, « Paradise » n’est pas un mauvais projet, et j’ai même bougé la tête sur plusieurs tacks de cette réédition, mais vu le potentiel du bonhomme, j’en attends plus. Donc, vous vous en doutez, je l’attends au tournant pour son prochain projet, en espérant vraiment qu’il propose quelque chose de nouveau musicalement parlant, sinon, l’artiste belge risque de devenir une caricature de lui-même.

Coups de cœur : aucun

Coup de blues :

  • « Yin Yang »

Note : 5/10

  • Still Fresh – « Trapop 2 » (02 août 2019)

Artiste : Still Fresh

Âge : 26 ans

Projet : EP (10 titres )

Envie d’un projet à la fois court, coloré et mélodique ? Alors « Trapop 2 » est fait pour vous ! En toute honnêteté, avant d’écouter cet EP, je ne connaissais Still Fresh que de nom. Et franchement, je trouve que le bonhomme a un gros potentiel mainstream : il sait rapper, chanter, pose sur des productions colorées, joue avec les mélodies et parle pas mal d’amour dans ses textes. Autant tout de suite vous le dire, l’artiste de 26 ans à la carrure pour faire des hits à l’avenir, bien qu’il ait déjà quelque morceaux aux millions d’écoutes dans sa discographie (« Je te vois », « Demande moi » et « Elle m’a dit » par exemple).

Mais pour le moment, j’ai la sensation qu’il lui manque le déclic, le petit truc qui va lui permettre d’affoler complètement les charts. Et je pense que les « Trapop » (le premier volet date de l’année dernière) sont un peu une sorte de laboratoire pour lui, il expérimente et se recherche en tant qu’artiste (identité musicale).

Clairement, Still Fresh en a encore dans le ventre, et du coup, ça m’a parfois provoqué des petites déceptions durant l’écoute de son projet. Après chaque morceau, j’étais dans la vibe : « ouais, c’est pas mal, mais peut mieux faire », car, un peu à l’image des collaborations de ce projet (qui sont pas mal, mais sans plus), on entend bien que le bonhomme est capable de proposer autre chose, qu’il manque à chaque fois un petit quelque chose qui permettrait à cet EP de passer de « projet sympa » à « bon projet ».

Cependant, s’il n’a pas encore passé ce cap au moment où j’écris ces mots, comptez sur moi pour le surveiller et être attentif à la suite de sa carrière désormais !

Coup de coeur :

  • « COEUR DANS L’BINKS »

Coups de blues : aucun

Note : 6,5/10

  • Lorenzo – « Sex In The City » (23 août 2019)

Artiste : Lorenzo

Prénom/nom : Jérémie Serrandour

Surnoms : « Larry Garcia » et « l’Empereur du Sale »

Âge : 25 ans

Projet : album (17 titres)

Je crois bien que c’est la première fois que je rigole (autant) pendant l’écoute d’un album. Dans un projet où les thématiques se résument à « Sexe, Drogue et Rock’n’roll », Lorenzo s’éclate en exploitant son personnage à fond. Et entre rap, interlude loufoque et même électro, ce dernier nous offre un projet coloré avec ce deuxième album studio.

Ne faisant pas les choses à moitié, il n’a pas hésité à s’entourer de producteurs de qualité avec Todiefor, Seezy, Dee Eye, Pandrezz ou encore Noxious. Donc je peux l’affirmer : « Sex In The City » est un projet coloré, mais aussi bien produit. Ce qui prouve que, sous couvert d’humour, « l’Empereur du Sale » est loin d’être un imbécile. Tout est calculé, et ça fait mouche.

Cependant, j’ai trouvé un défaut à cet album : ce dernier manque globalement de consistance (régularité). En effet, si la première partie de « Sex In The City » est pas loin d’être excellente, l’album souffre d’un coup de mou dans sa deuxième partie, notamment avec des morceaux comme « Impec » en featuring avec Vladimir Cauchemar & Tommy Cash et « Juste un soir ». Pour le reste, je n’ai pas grand chose à dire, si ce n’est que j’attends (déjà) que « Larry Garcia » me surprenne une nouvelle fois avec son prochain projet. « Ceeeee geeeeeenre ».

Coups de cœur :

  • « Intro »
  • « Toujours plus » ft. Orelsan
  • « Power Rangers »
  • « Damdamdeo »
  • « Voyage auditif »

Coup de blues :

  • « Impec »

Note : 7,25/10

  • Hatik – « Chaise pliante » (30 août 2019)

Artiste : Hatik

Surnom : « Hatikyo »

Âge : 26 ans

Projet : mixtape (17 titres)

C’est la belle surprise de ce projet. Je ne connaissais absolument pas Hatik, même pas de nom, et pourtant… j’ai aimé sa mixtape ! Tout n’est peut-être pas parfait dans ce projet, mais je peux déjà vous l’annoncer : celui qu’on surnomme « Hatikyo » est un véritable artiste.

Clairement, ce n’est pas le talent qui lui manque : vrai lyriciste (le bonhomme a une jolie plume), kickeur et même capable de pousser la chansonnette, Hatik est surprenant. Et pour finir, le bonhomme se permet même de prendre aux tripes en étant capable de transmettre (musicalement) des émotions (cf. le titre « Machine à sous » qui est une vraie petite pépite).

Cependant, comme je vous l’ai dit un peu plus haut, tout n’est pas parfait, et j’ai relevé 3 défauts durant l’écoute de « Chaise pliante » :

  • son seul et unique featuring du projet, avec Bosh (cf. « Ouais mon reuf »), est un véritable coup de blues tant il n’apporte rien à la mixtape et semble être en trop…
  • les thèmes évoqués sont redondants : Hatik parle, à de très nombreuses reprises, d’argent et du quotidien dans une cité (vie dangereuse et difficile), sans pour autant se dévoiler, ce qui est dommage…
  • ce projet est globalement trop long pour une simple mixtape : 3 sons au-dessus de 4 minutes et 6 morceaux au-dessus de 3 minutes 30, en sachant qu’il y a 17 titres en tout, ça ressemble plus à un album qu’à une première mixtape…

Mais pour le reste, je n’ai que du positif à dire sur « Chaise pliante » et cet artiste. Vous l’aurez donc compris : je vais garder Hatik à l’œil et je pense qu’on a pas fini d’entendre parler de lui.

Coups de cœur :

  • « Tout droit »
  • « Abîmé »
  • « La lune »
  • « Machine à sous »

Coup de blues :

  • « Ouais mon reuf » ft. Bosh

Note : 7/10

  • Rilès – « Welcome To The Jungle » (30 août 2019)

Artiste : Rilès

Prénom/nom : Rilès Kacimi

Âge : 23 ans

Projet : album (18 titres)

NB : si Rilès rappe en anglais, le bonhomme est français, j’ai donc décidé de parler de son 1er album, sorti le mois dernier, dans ce pêle-mêle musical. Tous le monde est le bienvenu sur « Les mille et une facettes » 😉

Tout simplement le meilleur projet de ce pêle-mêle musical. Et, en toute honnêteté, je m’y attendais. Depuis son éclosion (en 2017), le bonhomme enchaîne les morceaux de qualité. Et « Welcome To The Jungle » est dans cette lignée, c’est véritablement un bon projet. Je dirais même plus : quand on aime la musique, c’est le type d’album qui fait du bien à nos oreilles. C’est dire.

Ce qui est déroutant, c’est que Rilès ne semble pas avoir de limites : il chante, rappe, produit 75% de ses sons, s’essaie à la reggae, à quelque notes « jazzy », pose sur différentes couleurs musicales (des prods sombres comme des prods colorées), et amène parfois même un peu de « groove » avec sa voix, le tout en anglais (avec un peu de portugais et de latin). En d’autres termes, le bonhomme déborde de maturité musicale et, clairement, se suffit à lui-même (il n’y a pas de featurings dans l’album, ce qui n’est pas du tout dérangeant pour autant). Et dire qu’il n’a que 23 ans… c’est totalement déroutant. Et pas mal intriguant quand on songe à son avenir.

Finalement, le seul petit défaut que j’ai pu trouver à « Welcome To The Jungle », c’est que sa deuxième partie est moins impactante (et qualitative) que sa première partie. Sur les 10 premières tracks, je prenais claque musicale sur claque musicale tandis que la suite m’a moins impressionné. Mise à part ça, j’ai vraiment apprécié cet album et j’attends la suite en me frottant les mains (et avec le sourire, bien entendu).

Coups de cœur :

  • « THANK GOD »
  • « QUEEN »
  • « MARIJUANA »
  • « MYSELF N THE SEA »
  • « OLD DAYZ »

Coups de blues : aucun

Note : 8,75/10

Et voilà les copains, cette chronique musicale s’achève ici. Si celle-ci vous a plu, n’hésitez pas à cliquer sur une ou deux publicités et à partager cet article, ce sont les meilleures moyens de soutenir mon site internet (et mes divers projets). Si vous lisez ces mots, je vous remercie pour votre attention et je vous dit à très bientôt pour un nouveau pêle-mêle musical.

PS : si cet article vous a plu, n’hésitez pas à cliquer sur quelque publicités (histoire de me donner un petit coup de pouce financier) et à le partager, ce sont les meilleurs moyens de me soutenir.

PS 2 : n’hésitez pas non plus à faire un petit tour sur mon profil « uTip », en regardant seulement quelque publicités (et en ayant aussi la possibilité de faire des dons si vous le souhaitez), vous faîtes vivre le site ! La bise !

Clique ici pour partager l'article sur tes réseaux :

Share on facebook
Share on google
Share on twitter

Pour que tu puisses me donner ton avis :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour t'abonner et être averti de la sortie d'un article :

Nous garderons vos données privées et ne les partagerons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Pour ne louper aucune sortie, abonne toi !