Le pêle-mêle musical du mois de juillet 2019

Salut les copains, qui dit nouveau mois, dit nouveau pêle-mêle musical, et cette fois-ci, je m’attaque à pas moins de 10 sorties du mois de juillet. C’est parti !

  • Eva – « Queen » (05 juillet 2019)

Artiste : Eva

Prénom/nom : Eva Garnier

Surnom : « Eva Queen »

Âge : 18 ans

Projet : album (14 titres)

« Surprenant » et « sympathique », voilà comment je résumerais le premier album de la jeune Eva. Alors non, ce n’est pas non plus un projet qui va finir dans une de mes playlists ou dans mon téléphone, mais du haut de ses 18 piges et de sa belle voix, celle qui culmine plus de 100 millions de vues sur YouTube est rafraîchissante. Elle apporte quelque chose de frais avec « Queen ».

Un peu à l’image de ce que j’avais dit sur Jul, ce n’est pas vraiment ma came. Non, ça m’étonnerait sérieusement qu’un jour on me voit en train d’enflammer une piste de danse sur les titres « Mood » et « On Fleek ». Pourtant, ça ne m’empêche pas non plus de reconnaître que c’est bien produit et que j’ai bougé la tête sur plusieurs titres. Donc c’est pas tout mal.

Maintenant, si elle ne fait pas son âge physiquement et vocalement, elle le fait bien plus au niveau des sonorités choisies et des thèmes. A ces niveaux-là, la cannoise a bien 18 ans, car elle manque encore un peu de recul, ce qui fait que son projet est assez répétitif avec des prods souvent similaires et des thématiques assez enfantines.

Entre le fait d’affirmer vivre la vie de rêve, d’être toujours au top, d’être inaccessible, de parler des réseaux sociaux ou même des faux amis, on est clairement dans l’univers d’une jeune femme. Et forcément, bah ça me parle pas vraiment.

Donc si elle passe par là et lit ces mots, je lui souhaite de prendre plus de risques dans son prochain projet, car elle en est largement capable. En effet, dans « Queen », un son a particulièrement retenu mon attention : « Smile ». Dans ce dernier, elle évoque le thème des violences conjugales et de tout ce que cela implique, et honnêtement, c’est un pari réussi d’avoir fait cette track (et de l’avoir gardé). Si elle est capable de réitérer ça plus souvent à l’avenir, elle va encore plus faire parler d’elle, c’est certain.

Enfin, je suis content de pouvoir affirmer qu’elle n’est pas un pur produit pistonné (sa soeur a fait de la télé-réalité, donc le raccourci peut être tentant), qu’elle a du talent et une véritable marge de progression. Donc c’est certain, je vais garder un oeil sur elle.

Coups de coeur :

  • « Côté » ft. Still Fresh
  • « Smile »

Coups de blues : aucun

Note : 6,5/10

  • Mister You – « Hasta la muerte » (05 juillet 2019)

Artiste : Mister You

Prénom/nom : Younes Lafiti

Surnom : « Yougataga »

Âge : 35 ans

Projet : album (20 titres)

Concernant « Hasta la muerte », j’ai séparé ce projet en deux parties durant son écoute : une première partie où Mister You n’hésite pas à pousser la chansonnette sur des sonorités colorées, et une deuxième partie plus rap. La partie « chansonnette » est sympathique tandis la partie « rap » correspond à une sorte d’effondrement du projet où il y a beaucoup de choses à redire. Dommage.

En toute honnêteté, je pense qu’il est important de le préciser, je n’ai jamais été un grand fan du rappeur franco-marocain. Sans rentrer dans la critique facile, le personnage ainsi que sa musique ont toujours appartenu au début des années 2010′ à mes yeux. Donc vous vous en doutez, j’ai dû un peu me motiver à écouter ce nouvel album.

Et c’est d’ailleurs pour cela qu’après plusieurs titres engloutis, j’étais surpris (et content) d’entendre que le natif parisien s’est tenté à chanter. Et même si je ne suis pas fan de sa voix, la prise de risque est là, il faut la souligner (et l’encourager).

Pour le reste, le bilan que je tire ce projet est négatif : trop répétitif au niveau des prods sélectionnées et des thèmes évoqués (égotrip, l’argent, la drogue, son passé, la rue et le fait de rapper pour les siens), des collaborations qui ne tirent pas le projet vers le haut (excepté le rayon de soleil Lucenzo), un projet trop long (20 titres), une partie rap qui semble « has been » (et qui ressemble surtout à du remplissage) et une fin de projet catastrophique.

Bref, si Mister You ira « hasta la muerte » dans le rap, et bien ce sera sans moi.

Coup de coeur :

  • « Youcenzo » ft. Lucenzo

Coups de blues :

  • « Flashback »
  • « Ma Story » ft. Black M
  • « Magnum »
  • « La street » ft. Bimbim
  • « Grenade »
  • « Touche pas à mon biff
  • « Le rocher » ft. Fadfad & Rouji

Note : 3,5/10

  • Dabs – « Mainmise » (05 juillet 2019)

Artiste : Dabs

Âge : 29 ans (hypothèse d’après mes recherches)

Projet : album (16 titres)

Franchement, « Mainmise » est un projet pas mal. Alors je n’ai pas eu non plus 15 000 coups de coeur, mais fondamentalement, je n’ai pas relevé non plus de mauvais sons. Donc c’est un projet qui est bon, et homogène surtout.

Ce qui est cool, c’est que l’écoute de cet album m’a permis de découvrir un nouvel artiste. Parce que oui, je ne vais pas vous mentir, à part avoir suivi de loin son succès avec le titre « Ouloulou » fin 2016, eh bien je ne connaissais pas grand chose de Dabs.

A présent, je sais que le rappeur franco-malien a une vraie fibre musicale, qu’il est capable de pousser la chansonnette (avec de bons placements de voix), que son flow est une de ses forces sûres et qu’il peut s’adapter à différents styles et prods.

D’ailleurs, en parlant de prods, je tiens à souligner que « Mainmise » est un projet bien produit et bien mixé, ce qui est toujours un « plus ». Et niveau featurings, c’est pas mal du tout, il a su assurer le coup en invitant Maes, Orelsan et Aya Nakamura qui sont des têtes d’affiche. Malin.

Malheureusement, comme pour Eva et Mister You, Dabs est trop répétitif dans les thèmes qu’il évoque. Et ce qui est d’autant plus triste, c’est qu’il a une plume et des constructions de rimes supérieures (qualitativement) aux deux artistes précédemment nommés, ce qui laisse un gout amer.

Au programme, le bonhomme préfère nous parler de son attrait excessif pour l’argent, de sa haine envers les forces de l’ordre, de drogues, de la rue, de son succès, etc. Très peu de place à un dévoilement de soi, ce qui pourrait être très intéressant vu sa bonne plume. Une prochaine fois peut-être… et je serai au rendez-vous pour écouter tout ça, bien entendu.

Coups de coeur :

  • « Car t’es bonne »
  • « Plaquettes »

Coups de blues : aucun

Note : 7/10

  • Chilla – « Mūn » (05 juillet 2019)

Artiste : Chilla

Prénom/nom : Mareva Ranarivelo

Surnom : « Mercredi » (surnom donné par Fianso)

Âge : 25 ans

Projet : album (17 titres)

Les copains, « Mūn » est un excellent projet ! Et vous n’imaginez même pas comment je suis content de pouvoir dire cela d’une artiste féminine francophone. Avec Chilla (et ce projet), on a là une artiste qui sait rapper, chanter, matraquer des prods à coups de flow et procurer des émotions. Et bordel, qu’est-ce que ça fait du bien !

Avec cet album, la suissesse a tapé du poing sur la table et montré de quoi elle est capable. Et si j’avais aimé « Antidote » de Shay, c’est encore un cran au-dessus à mes yeux (petit comparatif entre deux artistes féminines que j’ai écouté récemment).

Ce que j’aime principalement dans ce projet, c’est que Chilla s’impose en tant que rappeuse tout en restant féminine et que « Mūn » est un album très intéressant au niveau de ses thématiques. S’imposer dans un milieu (assez) misogyne en restant elle-même tout en captivant son auditeur, c’est le tour de force de la native de Genolier. C’est fort, et ça impose le respect.

Ainsi, à travers son premier album, elle exprime son besoin de sortir des codes de la société, elle pointe les défaillances du système scolaire, parle du décès de son père durant son adolescence, évoque sa situation amoureuse paradoxale (cherche l’amour, mais en a peur), ses doutes, son quotidien, les sacrifices de sa mère, sa solutide, etc. Bref, c’est certainement le projet le plus intéressant qu’il m’est été donné d’écouter cette année avec « Les Etoiles Vagabondes » de Nekfeu.

Même niveau longueur, le projet tape dans le mille avec 17 titres, ce qui permet à ce dernier de ne pas souffrir de longueurs. « Mūn » est ainsi un projet consistant, à l’image du rap de Chilla. Et attention les amis, elle n’a que 25 ans (et du potentiel), ce qui signifie que ce n’est que le début…

Donc je n’ai qu’un seul mot à adresser à Chilla : bravo.

Coups de coeur :

  • « Plus la même »
  • « Coeur sombre »
  • « Aimer »
  • « La nuit »
  • « Ego » ft. Gros Mo
  • « Pour la vie »
  • « Jungle »

Coups de blues : aucun

Note : 9/10

  • Leto – « Trap$tar 2 » (05 juillet 2019)

Artiste : Leto

Prénom : Pierrick (d’après mes recherches)

Projet : mixtape (17 titres)

Mon avis sur « Trap$tar 2 » en quelque mots ? Ce n’est ni mauvais, ni excellent. On a là un projet qui s’écoute, ni plus ni moins.

Comme son nom l’indique, c’est une mixtape trap, donc assez sombre. Mais en même temps, il y a de la recherche mélodique sur les refrains, ce qui laisse présager une certaine marge de progression.

Malheureusement, le projet se noie dans un tourbillon de répétitions au niveau des flows utilisés, des refrains (Leto utilise beaucoup le schéma « 2 lignes que je répète plusieurs fois » avec diverses variations de la prod’) et des thèmes évoqués (l’argent, la drogue, la rue, l’égotrip, le succès, les traitres, son parcours et son côté obscur).

Imaginez maintenant tout cela pendant 17 titres, dont seulement 2 sous les 3 minutes. Oui, ça devient rapidement long, voir même ennuyant sur certaines phases du projet.

Et en même temps, j’ai l’impression d’être sévère avec lui tant on sent que le bonhomme a du potentiel et est capable de mieux faire. Donc je vais attendre, lui laisser une chance, en espérant entendre quelque chose de plus qualitatif, car pour le moment, j’ai surtout eu la méchante impression d’avoir écouté un Ninho du pauvre. Donc affaire à suivre…

Coup de coeur :

  • « Bang »

Coup de blues :

  • « Hall à la scène »

Note : 5,5/10

  • Vegedream – « Ategban » (12 juillet 2019)

Artiste : Vegedream

Prénom/nom : Sachtela Evrard Djedje

Surnoms : « Végéta » et « Vege »

Âge : 26 ans

Projet : album (20 titres)

Je vais tout de suite poser les bases, au risque de peut-être en surprendre certains : « Ategban » est un bon projet. Ça diffère effectivement de ce que j’ai l’habitude d’écouter – ce n’est pas un album que j’écouterai tous les jours – mais j’ai pris de plaisir à l’écouter et à l’analyser, ce qui m’a pas mal surpris, je dois bien l’avouer.

Donc non, Vegedream n’est pas artiste « one hit wonder » avec son « Ramenez la coupe à la maison », c’est un bonhomme qui ne doit pas son succès au hasard et on risque d’en entendre encore parler à l’avenir. Je dirais même plus : j’ai longtemps considéré celui qu’on surnomme « Végéta » comme un Maître Gims « new waves », mais avec ce projet, je vais commencer à le considérer comme Vegedream tout court. En d’autres termes, le chanteur franco-ivoirien commence à se faire un nom.

De plus, j’ai aimé les prises de risque qu’il y a dans ce projet, ce qui prouve que l’orléanais n’a pas froid aux yeux : piano-voix, sonorités africaines, latines ou même reggaeton, « Vege » ne s’enferme pas dans une case, ce qui est vraiment encourageant pour la suite de sa carrière.

Et même niveau thématiques abordées, j’ai trouvé que « Ategban » fut intéressant à écouter : entre sa vie amoureuse, les critiques qu’il reçoit (principalement sur les réseaux sociaux), son ambition, son travail pour arriver au succès, sa reconnaissance envers Dieu ou encore l’envers du décor des rencontres virtuelles, cet album est loin d’être plat concernant les sujets qu’il évoque.

Cependant, cet album souffre tout de même d’un seul petit hic : il est trop répétitif au niveau des placements de voix, ce qui m’a donné, à plusieurs reprises, la sensation de « déjà entendu ». Avec un peu plus de maturité musicale, je n’ai aucun doute sur le fait que Vegedream saura gommer ce défaut à l’avenir. Et puis bon maintenant que j’y pense, en parlant de défauts, sampler « Vois sur ton chemin » pour en faire un son « club », c’était vraiment pas nécessaire… Pour le reste, c’est pas tout mal.

Coups de coeur :

  • « Lagoh »
  • « Obscure 2 »
  • « Personne » ft. Damso
  • « Tu m’as menti » ft. Joé Dwèt Filé

Coups de blues :

  • « Elle est bonne sa mère » ft. Ninho
  • « Atalaku 2019 »

Note : 7/10

  • Oboy – « Omega » (12 juillet 2019)

Artiste : Oboy

Prénom/nom : Mihaja Ramiarinarivo

Âge : 22 ans

Projet : album (15 titres)

C’est LA grosse claque de cet article. J’ai beau avoir écouter (et réécouté) ce projet il y a quelque jours, j’en reviens toujours pas. Pour cet album, je peux donc utiliser la fameuse expression : « j’étais pas prêt ».

Ne connaissant Oboy que de nom, ce fut une première pour moi, et quelle première ! Clairement, c’est un des meilleurs projets que j’ai écouté cette année, je n’ai pas peur de le dire. Et le fait de l’avoir écouté sans attentes n’a fait que magnifier ma première écoute, vous auriez dû voir ma tête, c’était quelque chose.

Ce qui m’a le plus impressionné dans « Omega », c’est la maturité musicale de son auteur : le natif de Madagascar s’adapte à n’importe quelle prod’, a plusieurs flows à son arc, brille par ses placements de voix et envoute son auditeur par ses refrains. Et tout ça à seulement 22 ans, c’est-à-dire mon âge… C’est bluffant.

Ce qui est marrant, c’est qu’outre une certaine ressemblance physique, dans l’énergie et dans ce qu’il dégage, Oboy me fait beaucoup penser au Joke (Ateyaba) du début de notre décennie. Ils ont en commun ces côtés « ovni » et « inclassable », ce qui fait leur charme quand on y réfléchit.

Bref, je suis vraiment content d’avoir écouté « Omega » et je peux vous affirmer qu’Oboy est un bien plus qu’une simple promesse, on n’a pas fini d’en entendre parler. Pour le plus grand bonheur des auditeurs de rap, bien entendu.

Coups de coeur :

  • « Alpha »
  • « Boy »
  • « Avec toi »
  • « Léwé »
  • « R10 »
  • « Roots »
  • « Olympe »

Coups de blues : aucun

Note : 9/10

  • Dinor Rdt – « Lunettes 2 ski » (12 juillet 2019)

Artiste : Dinor Rdt

Prénom/nom : Nordine Arabat

Surnom : « Rdt »

Âge : 17 ans

Projet : album (16 titres)

Trois mots pour résumer « Lunettes 2 ski » ? C’est pas mal. J’avais entendu parler de Dinor Rdt il y a quelque semaines avec la sortie du clip « Massa » en collaboration avec Mister V, donc j’étais assez pressé de l’entendre sur un projet entier. Mon verdict ? Je ne suis pas déçu, ça valait une écoute.

Bon, forcément et inconsciemment, j’ai certainement été plus cool avec lui du fait de son jeune âge (17 ans), mais le bonhomme a du talent. Déjà, ce dernier ne fait absolument pas son âge musicalement : que ce soit au niveau de sa voix, de son flow (qui m’a bien fait bouger la tête), de ses placements vocaux ou même de ses recherches mélodiques sur les refrains, ça se voit que Dinor est bien plus mature que les garçons de son âge.

Ensuite, il faut le reconnaître, il a su bien s’entourer niveau production avec la présence de Seezy, Cello ou même 2k Beats sur son album. Et comme j’aime souvent le dire : si on a de bonnes prods (et un bon mixage), alors 50% du job est déjà fait.

Enfin, « Lunettes 2 ski » est un album qui s’écoute très facilement, car il est assez court. En effet, si ce projet compte 16 titres, seulement 4 tracks dépassent les 3 minutes. Donc en gros, l’auditeur ne s’ennuie pas avec cet album, loin de là.

Cependant, j’ai quand même trouvé 2 hics à ce projet : d’une part, il est (peut-etre) trop homogène, ce qui fait qu’on a beaucoup de morceaux sympa, mais peu de très bons sons, et d’autre part, Dinor ne se dévoile pas assez dans son projet, très certainement du fait de sa jeunesse, ce qui peut être un peu frustrant parfois.

Ainsi, après avoir écouté cet album, je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir des regrets quant au fait que ce sera son unique projet. En effet, il l’a annoncé sur Instagram, il délaisse la musique pour se lancer à fond dans le foot depuis sa signature à Sochaux, en professionnel. Donc bonne continuation Dinor et merci pour ce projet !

Coups de coeur :

  • « Massa » ft. Mister V
  • « Benef » ft. Leto

Coups de blues : aucun

Note : 6,75/10

  • Dosseh – « Summer Crack 4 » (12 juillet 2019)

Artiste : Dosseh

Prénom/nom : Dosseh Dorian N’Goumou

Surnom : « Yuri »

Âge : 34 ans

Projet : mixtape (10 titres)

En voilà une bonne petite mixtape des familles. Forcément moins exigeant que pour un album, j’ai pris du plaisir à écouter ce nouveau projet de Dosseh. Et comme son nom l’indique, l’orléanais nous a pondu un projet coloré et bien produit. Rien de mieux pour l’été les copains.

Clairement, depuis « Vidalo$$a », et plus précisément le titre « Habitué », le petit frère de Pit Baccardi a pris de l’épaisseur dans le paysage de rap game français, et est capable de produire des hits, comme le démontre les exemples « L’odeur du charbon » et « Thaïlande » (deux très bons morceaux de la mixtape).

Alors oui, ce n’est pas un projet ultra intéressant au niveau de ses thématiques, mais ce n’est pas bien important puisque c’est une mixtape (et non un album), le bonhomme se fait ainsi plaisir et expérimente sur ce projet (cf. le titre « Trois p’tites chattes » avec Dinos).

Et si en général je ne suis pas friand des projets où il y a de nombreux feats, cela ne m’a pas dérangé sur cette mixtape (6 feats sur 10 titres), car les collaborations sont intéressantes et apportent une vraie plus-value. Et vu que le projet est court, l’ensemble s’écoute très facilement.

Donc je n’ai qu’une seule chose à dire : j’ai hâte d’écouter son prochain album.

Coups de coeur :

  • « Canal » ft. Landy
  • « L’odeur du charbon » ft. Maes
  • « Thaïlande » ft. Bramsito

Coups de blues : aucun

Note : 7,5/10

  • Hooss – « French Riviera Vol.3 (Thleta Edition) (19 juillet 2019)

Artiste : Hooss

Prénom/nom : Hocine Elaouabeur

Âge : 27 ans

Projet : réédition de mixtape (14 titres)

J’aurais aimé terminer cet article en beauté avec la dernière sortie intéressante du mois dernier, mais c’est malheureusement tout le contraire. Je ne vais pas passer par quatre chemins : « French Riviera Vol.3 » (Thleta Edition) est le moins bon projet de cet article. Et c’est dommage.

Pourquoi dommage ? Eh bien parce la mixtape originale est un projet sympa et coloré qui n’a finalement pas grand chose à voir avec cette réédition. Pour être tout à fait honnête, j’ai surtout eu l’impression que ces 14 nouveaux titres sont une sorte de remplissage et qu’ils ont été fait à la va-vite (cf. le titre « Freestyle Couvre Feu » qui n’est pas au même volume que les autres titres, ce qui n’est pas super professionnel, même si c’est un freestyle)…

Et mon impression au moment de l’écoute était juste, car en faisant des recherches, j’ai appris que ce projet a été conçu en seulement 3 semaines (ce qui n’est rien si on prend en compte le choix de prods, l’écriture, les séances studios et le mixage). Bref, on est plus sur du quantitatif que sur du qualitatif…

Même au niveau des featurings, c’est passable et ça ne tire pas la mixtape vers le haut. Résultat des comptes : je me suis pas mal ennuyé durant l’écoute de ce projet qui se distingue par une pauvreté musicale et lyricale assez importante. Si vous souhaitiez écouter ce projet, passez votre chemin les copains…

Coups de coeur : aucun

Coups de blues :

  • « Capuché » ft. TK
  • « Mala »
  • « Qu’est-ce qu’il y a ? » ft. Djaskov
  • « Freestyle Couvre Feu »

Note : 3/10

Voilà tout pour le pêle-mêle musical du mois de juillet, n’hésitez pas à laisser un commentaire et on se retrouve le mois prochain pour une troisième édition, la bise !

PS : si cet article vous a plu, n’hésitez pas à cliquer sur quelque publicités (histoire de me donner un petit coup de pouce financier) et à le partager, ce sont les meilleurs moyens de me soutenir.

PS 2 : n’hésitez pas non plus à faire un petit tour sur mon profil « uTip », en regardant seulement quelque publicités (et en ayant aussi la possibilité de faire des dons si vous le souhaitez), vous faîtes vivre le site ! La bise !

Clique ici pour partager l'article sur tes réseaux :

Share on facebook
Share on google
Share on twitter

Pour que tu puisses me donner ton avis :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour t'abonner et être averti de la sortie d'un article :

Nous garderons vos données privées et ne les partagerons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Pour ne louper aucune sortie, abonne toi !