Neymar, de star planétaire à paria du football

Depuis 2 ans et son arrivée au Paris Saint-Germain, c’est une sacrée descente aux enfers que vit Neymar. Venu en tant que « top joueur » et probable futur Ballon d’or qui allait permettre à Paris de passer un cap en Ligue des Champions, il est aujourd’hui la cible des critiques/moqueries des supporters parisiens et ses blessures (aussi malheureuses qu’elles soient) sont devenues un « mème » sur les réseaux sociaux.

A 27 ans, et après seulement 50 matchs joués sous le maillot parisien (pour pas moins de 45 buts tout de même), le bonhomme est à un tournant de sa carrière. Conscient de cela, le brésilien souhaite depuis plusieurs semaines quitter le club francilien afin de tourner une page difficile. Il n’hésite donc pas à défier le direction parisienne et à faire quelque caprices lors de ses rares apparitions.

Cependant, contrairement aux années précédentes où il menait par le bout du nez Nasser al-Khelaïfi et l’ancien directeur sportif Antero Henrique (cf. Carnaval de Rio et les anniversaires de sa petite soeur Rafaella), il fait face, cette fois-ci, à son compatriote Leonardo, de retour au club après une première pige au début de l’ère QSI (2011-2013).

Et clairement, la donne est différente contrairement aux deux dernières saisons : décidé à replacer l’église au milieu du village en redonnant du prestige au PSG (institution > joueurs), le directeur sportif brésilien n’a pas hésité à remonter les bretelles au joueur en le sanctionnant et il ne le cédera pas à n’importe quel prix. La raison ? Taper du poing sur la table et établir une image forte de l’institution parisienne auprès des autres grands clubs. Si les médias disent un peu tout et son contraire, il semblerait que le club de la capitale souhaiterait récupérer (au moins) une somme proche de sa mise, à savoir 222 millions d’euros.

Ainsi, si cela fait bientôt 2 mois que des rumeurs circulent concernant Neymar et son intention de quitter la France, ce dernier est pourtant toujours au PSG. Pire, pour le moment, il semble surtout parti pour rester. Mais la vérité du 6 août n’est pas celle du 31 au soir.

Au moment où j’écris ces mots, 4 clubs sont encore en lice pour récupérer le natif de Mogi das Cruzes :

  • le FC Barcelone (son ancien club)
  • le Real Madrid
  • Manchester United
  • la Juventus

Mais en y réfléchissant un peu, je ne vois qu’un seul de ces 4 clubs être capable de faire un tel coup. Barcelone ? Avec l’opération Antoine Griezmann (120 millions d’euros), les catalans n’ont plus les moyens financiers pour rapatrier leur ancien protégé, à moins de faire un échange + du cash. Mais il y a un problème : le PSG n’est pas intéressé pour le moment par les joueurs proposés…

Le Real Madrid ? Les rumeurs alliant Neymar au club de la capitale espagnole pullulent depuis des années maintenant, donc le mariage semble logique, mais Zinédine Zidane n’a pas donné son feu vert, préférant notamment un certain Kylian Mbappé.

Manchester United ? Entre l’arrivée d’Harry Maguire (transfert estimé entre 87 et 93 millions d’euros), la fragilité physique du brésilien comparé à l’intensité (et aux duels) de la Premier League, l’instabilité du club mancunien ces dernières années et la fermeture du mercato anglais d’ici peu (08 août à 18h), ça ressemble plus à une petite étincelle de pacotille qu’à un vrai feu. Mais bon, rien n’est impossible avec les anglais qui ont facilement la folie des grandeurs.

Vous l’aurez compris, je ne crois réellement qu’en la Juventus pour faire un tel coup. Si Matthijs de Ligt (75 millions d’euros) est arrivé, Moise Kean a, lui, fait ses valises du côté d’Everton (pour 30 millions d’euros avec bonus), tandis que Gonzalo Higuaín, Paulo Dybala, Mario Mandžukić et Blaise Matuidi font la une des journaux dans le sens des possibles départs de Turin. Donc d’un point de vue financier, une opération de grande envergure entre la Juve et le Paris Saint-Germain semble possible.

Mais serait-ce vraiment une bonne opération pour la Vieille Dame ? Eh bien honnêtement, j’ai tendance à faire la grimace en imaginant l’arrivée de Neymar à Turin, bien que son association avec Cristiano Ronaldo a de quoi faire saliver et serait, à première vue, très complémentaire. Dans quel état physique est-il ? Est-il compatible à un Maurizio Sarri qui exige de la discipline défensive de la part de ses joueurs ? Sera-t-il vraiment motivé à jouer dans un autre club que le FC Barcelone (club qu’il souhaite rejoindre à tout prix) ? Quid des soucis de comportements et des problèmes extrasportifs ? Bref, beaucoup de questions pour le moment, mais très peu de réponses…

Et finalement, le son de cloche est pareil du côté de Neymar : est-ce qu’il n’aurait pas plus à y perdre en quittant le PSG cet été ? A première vue, vous devez vous dire : « mais tu es fou Thomas, le bonhomme pourrait fermer un chapitre difficile de sa carrière (et de sa vie), découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture, un nouveau championnat, jouer avec le plus grand compétiteur de l’histoire du football (voir du sport ?) et être en pôle position pour remporter une nouvelle Ligue des Champions ». Et en soi, vous n’avez pas tort, je le concède.

Mais au prix de quelle image les copains ? En partant maintenant, son aventure au PSG se solderait comme un échec total, il prouverait qu’il n’est tout simplement pas un leader (ni à Paris, ni avec la sélection brésilienne qui a su remporter la Copa América sans lui), il laisserait comme souvenirs ses blessures récurrentes et une communication très douteuse, et enfin, il se replacerait dans l’ombre d’un grand joueur (CR7 prendrait ainsi la place qu’occupait Lionel Messi à l’époque de la MSN), ce qui prouverait qu’il n’est tout simplement pas un « top joueur ». C’est sévère, mais c’est la triste réalité.

C’est pour cela qu’à titre personnel, je pense que Neymar gagnerait beaucoup plus à rester à Paris et à faire une saison complète (et bonne, si possible), ce qui lui permettrait de partir la tête haute l’été prochain si l’envie lui reprennait de quitter le PSG.

Mais avant même de spéculer sur un possible départ ou sur une nouvelle saison de sa part sous les couleurs parisiennes, Neymar va devoir s’imposer une chose primordiale : prouver qu’il est encore un joueur de foot.

PS : si cet article vous a plu, n’hésitez pas à cliquer sur quelque publicités (histoire de me donner un petit coup de pouce financier) et à le partager, ce sont les meilleurs moyens de me soutenir.

PS 2 : n’hésitez pas non plus à faire un petit tour sur mon profil « uTip », en regardant seulement quelque publicités (et en ayant aussi la possibilité de faire des dons si vous le souhaitez), vous faîtes vivre le site ! La bise !

Clique ici pour partager l'article sur tes réseaux :

Share on facebook
Share on google
Share on twitter

Pour que tu puisses me donner ton avis :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour t'abonner et être averti de la sortie d'un article :

Nous garderons vos données privées et ne les partagerons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Pour ne louper aucune sortie, abonne toi !